RETOUR

 


QUI EST JOËL ROBUCHON ?

Joël Robuchon est né le 7 avril 1945 à Poitiers. Son père était maçon, sa mère femme au foyer. La voie qu’il a suivie est directe, sans aucun détour. Modeste, réfléchi, toujours concerné par son travail, Robuchon est en cuisine depuis l’âge de quinze ans.

A douze ans, il entre au séminaire et se destine à la prêtrise. Mais trois ans plus tard, des difficultés familiales le contraignent à trouver du travail. Pendant qu’il était au séminaire, les meilleurs moments, c’est dans les cuisines avec les sœurs qu’il les a passés.

En 1960, Joël Robuchon devient apprenti au Relais de Poitiers, un hôtel-restaurant où il va rester pendant trois ans. Cette expérience lui fournira la base des techniques culinaires classiques.

En 1966, Robuchon devient compagnon du Tour de France. Il commence alors son voyage à travers le pays qui lui permet de travailler avec tous les chefs de France, non seulement pour découvrir des points de vue différents sur la cuisine, mais aussi pour travailler directement à la source des produits du terroir qui rendent la cuisine régionale si riche et si diversifiée.

Cette expérience lui apprend non seulement les techniques, mais lui inculque aussi des valeurs morales, celles des compagnons qui travaillent dans le même esprit, pour atteindre à une perfection morale, manuelle et physique.

« Comme compagnon, j’ai appris une chose. Même si l’on pense avoir bien fait une chose, on peut toujours faire mieux. Et il n’y a pas de plus grande satisfaction personnelle que de donner le meilleur de soi-même. »

Au début de 1974, à l’âge de 28 ans, il est nommé chef du tout nouvel hôtel Concorde-Lafayette, à la tête d’une brigade de 90 cuisiniers, pour servir 3000 couverts par repas. Il continue cependant à exercer sa pratique au sens le plus large, à la fois comme cuisinier et comme chef d’équipe.

2 ans plus tard, il décroche la plus haute distinction à laquelle un travailleur manuel peut prétendre en France : le titre de Meilleur Ouvrier de France.

En 1981, Robuchon décide de voler de ses propres ailes et devient chef et propriétaire du restaurant Jamin, rue de Lonchamp à Paris.

En l’espace de 3 ans, Robuchon reçoit les 3 étoiles Michelin, la plus haute récompense dans ce métier. On le voit rarement dans la salle à manger chez Jamin. Il préfère suivre sa philosophie personnelle : « S’exprimer par la qualité de son travail, et non simplement avec des mots. »

Il est élu, en France, « cuisinier du siècle » par le Guide Gault Millau puis nommé aux Etats-Unis par l’ International Hérald Tribune « meilleur cuisinier du monde ».

A 50 ans et comme il l’a toujours dit, Joël Robuchon s’est arrêté. Il a quitté son célèbre restaurant parisien le 5 juillet 1996. Mais il conserve la direction de son restaurant de Tokyo et s’investit dans diverses activités culinaires.

Extrait de : « Le Meilleur et le plus simple de Robuchon » - Joël ROBUCHON par Patricia Wells