LES RECETTES DE CE WEEK-END
Les Galettes de blé noir
Le Kig-ha-Farz



La maison de Marie-France "L'Ile"


Marie-France

logo toque.gif (2695 octets)

WEEK-END gastronomique en Bretagne
Riec-sur-Belon

---------------
du mercredi 30 avril au dimanche 4 mai 2003

30.04.03

arrivée vers 20h30

nous retrouvons Alain et Catherine, Vincent le papa de Justine et bien sûr, notre hôte d’exception, Marie-France.

Je propose une petite ballade au petit port de Belon. Nous profitons des derniers temps du jour… à peine là, on sait qu’on va avant tout déguster du Bonheur…

Petit repas concocté par Marie-France ; galettes de pomme de terre et omelette achèveront joliment cette première soirée.

01.05.03

Petit déjeuner dynamique dans la salle principale (celle avec la cheminée…). Dégustation de l’excellente confiture de fraises bio ainsi que de la rhubarbe d’Annie (notre voisine châtenaysienne) : petit instant de grâce matinale partagé par tous .

Au déjeuner, lentilles germées et saucisses de Montbéliard : l’alliance parfaite du brut terrien et du raffiné des graines germées cuites avec de la moutarde de Meaux !!!

Ballade sur le sentier côtier.

Chacun apprécie le vent tendre et les quelques percées solaires… Nous nous abandonnons au fil des discussions butinées ; on se surprend à dire de nos petits bouts de vie, parfois secrets.

Et chacun sait que tout va bien.

Après quelques heures, repas crêpes… toujours un petit miracle ; le pétrissage de Marie-France, le tour de main de Justine et les papilles en alertes, prêtes à se damner pour manger, encore, juste un petit bout du bord de la galette « krass »* .

*krass : veut dire "friable", "croustillant" en breton.

02.05.03

Anniversaire d’Alain.

Il projette pour son soixantième anniversaire une « fraise partie »…à suivre !

Matinée…petit déjeuner copieux. Nous convenons de sauter le repas de midi, pour notre survie…ce soir, le Kig-ha-farz pourrait bien nous achever si nous ne prenons pas de précautions !

Après-midi Pont-Aven. Petit pèlerinage par le magasin « Idées », décidément très… trop cher !

Petite balade en amoureux jusqu’à la chapelle « Tremolo » (en fait c’est Tremalo, spéciale dédicace pour Fred), puis provisions… Mon petit père, accro à l’andouille de Guéménée n’en aura peut-être pas, mais crêpes dentelles et spécialités de la «Belle-iloise» le raviront tout autant… ainsi que la famille et les fins gastronomes de Riec !

Au menu ce soir : Kig-ha-farz.

Certains s’inquiétaient du sucre dans le farz noir, d’autres des pruneaux, d’autres encore de la quantité impressionnante de raisins et de pruneaux… Au final et à l’unanimité, c’était un régal.

Notons que la présence du Chouchen en accompagnement fît également son œuvre…

Pour achever la soirée, petits jeux et chants bretons, au creux de la chaleur moelleuse diffusée par la cheminée.

03.05.03

Rendez-vous manqué avec l’élevage de porc… ce sera pour la prochaine fois !

Direction Huelgoat.

Pique-nique puis balade au fil de la roche qui tremble, le sentier des amoureux, la mare au sanglier, et autre grotte du diable ou grotte d’Artus…

Plus au nord à environ 1 heure de route, rendez-vous à Lesneven où nous récupérons Dominique et Perrine puis, découverte de Meneham.

Des rochers lisses, énormes, formidables masses parsèment les champs prolongeant leur marche jusqu’à la plage. Au milieu de l’amat de mégalithes, une maison de douanier avec un toit en pierre !

Un peu en amont, le village de pêcheurs abandonné…carcasses d’habitation sans toit ni loi. Au milieu un espace vide, aride et pâle comme en plein western. Une balade attentionnée permet de se rendre compte que tous les pêcheurs n’ont pas quittés les lieux…on dit qu’un « renard » perce les coques des bateaux, les démâtent à longueur d’année et lorsqu’on apprend un peu plus tard qu’on parle de construire un écomusée pour « réhabiliter » le village, on comprend que quelqu’un, ou quelqu’une se charge déjà de la sauvegarde du lieu…

De retour à Riec, une sélection de soupes de poisson, et autre bisque de homard raviront nos papilles. Ces quelques fluides étaient élégamment accompagnés d'une salade verte rafraîchissante, d'une belle et piquante rouille maison et de croûtons huilés et aillés, dorés gentiment à la chaleur des braises.

Comme la chair est faible dans ces moments-là ...

04.05.03

Branle bas de combat, c’est jour de départ !!

une fois le régal d’après sommeil avalé, chacun participe au ménage et au partage des dernières victuailles…Après les « au revoir », et pour clore tendrement ces quelques jours, la présence du soleil nous aide à prendre la route, en attendant les prochaines rencontres gastronomiques…

A tous les participants, bons baisers de Paris !